• Région Franche Comté
    Département du Doubs
    Préfecture:Besançon
    Sous préfecture :Montbéliard et Pontarlier
    Pays de Montbéliard
    Le département du Doubs se compose de trois micro pays dont les paysages varient en fonction de l'altitude. Pour découvrir les cités de charme de ses régions, choisissez un des pays suivants
    Situé au nord du département du Doubs, près de la frontière suisse et allemande, le Pays de Montbéliard a hérité des Ducs de Wurtemberg un patrimoine riche et coloré.
    Son caractère s'est forgé au sein d'une rigoureuse foi luthérienne. En mariant esprit germanique et influences italiennes, l'architecte urbaniste Heinrich Schickhardt fut l'artisan de la renaissance en la Cité des Princes.

    pays de Montbéliard 1

    St Hippolyte : au pied de l’ancienne forteresse du château de la Roche, au confluent du Doubs et du Dessoubre, ce village appartient aux petites cités comtoises de caractère. Des maisons en surplomb parées de tourelles se pressent autour de l’église Notre Dame. Une église fière d’avoir accueilli le St Suaire rapporté de la IVe croisade entre 1418 et 1452. Aujourd’hui la silhouette du couvent des Ursulines domine toujours le Doubs, attirant le regard par-delà le pont. Il faut visiter les falaises et la grotte de la Roche (site de l’ancien château), l’église du XIVe siècle, le couvent des Ursulines, ainsi que les deux fontaines publiques du XVIIIe siècle.

    Belvoir (Photo sur http://commons.wikimedia.org) : l'ancien bourg était assis au pied du château et très resserré jusqu'au XVe siècle. Le fossé qui protégeait l'enceinte nord est encore visible entre l'église et le cimetière. Ce fut dans les premières années du XVIe siècle que Belvoir prit sa véritable extension : on dut reculer le mur d'enceinte qui subsiste encore, quelques maisons d'ailleurs y sont bâties dessus. L'entrée était défendue par un rempart large de dix mètres, flanqué d'un double fossé creusé dans le roc. Le bourg d'en bas garde une halle composée de trois nefs en charpente couverte d'une toiture descendant très bas. Elle abrite quelques échoppes et la laiterie. A côté de la halle, une place ornée d'une fontaine se présente entourée de vieilles maisons en pierre.

    Fessevillers : niché dans le creux des monts, aux confins du Plateau de Maîche, le village qui est l'un des plus anciens de la Franche Montagne, peut s'enorgueillir d'avoir su conserver ses belles et imposantes fermes blotties autour de l'église couverte de laves. Eglise construite au XIIe siècle, de cette époque il ne reste aujourd'hui que le clocher-porche. L'église a été incendiée par les Suédois, elle est reconstruite puis restaurée en 1832 et conserve toujours sa couverture en lave. Cette église abrite les tombes des maîtres verriers. Un ensemble monumental d'une particulière harmonie qui, en outre rappelle qu'au XVIIIe siècle, dans ce village, les premiers maîtres-verriers venus de Suisse ont installé leurs ateliers.

    Je vous souhaite un bon début de semaine
    Amitié
    Janine

     


    46 commentaires