• Région Haut de France
    Département du Pas de Calais
    Préfecture:Arras
    Sous préfecture:Calais,Monteuil sur Mer,Lens,Béthume et Saint-Omer
    Villages de la Côte d'Opale

    Villages de la Côte d'Opale 1



    Montreuil s/Mer (Photo Tony Ardino) : ceinturé de remparts, le village surplombe la vallée de la Canche est les premières dunes de la Côte d'Opale. Citadelle, églises, hôtels particuliers et rues pittoresques font de cette petite cité fleurie et festive l'une des plus attachantes du département. A l'abri de ses fortifications, la ville haute est un dédale de rues pittoresques et de places soigneusement fleuries où abondent restaurants, brasseries et petits cafés. Les nombreux hôtels particuliers du XVIIIe siècle confèrent à la cité un charme bourgeois qui laisse place, vers la cavée St Firmin et les rues pavées du Clape en Haut et Clape en Bas, à une ambiance plus intime. Dans ces ruelles, les maisonnettes colorées accueillent en été des échoppes artisanales.

    Le Wast (Photo Robert Bar) : le village est situé au coeur du bocage du bas Boulonnais, véritable amphithéâtre verdoyant bordé par les crêtes du haut Boulonnais. La variété des composants minéraux des terres argileuses utilisées dans la fabrication des tuiles et le mode de cuisson artisanal ont déterminé une chromatique très riche du matériau. Toutes les nuances d'une palette allant du jaune au rouge orangé se retrouvent sur les toitures. Au centre du village une grande place engazonnée et fleurie s'étire au long de la route de Marquise. Selon la tradition locale, son marronnier plus que centenaire renferme dans ses racines une pièce d'argent déposée lors de sa plantation. Au centre de la place, le manoir du Huisbois, belle demeure du XVIIIe siècle construite en pierre calcaire du Boulonnais, abrite la maison du parc naturel régional du Boulonnais.

    Audresselles : sur la côte boulonnaise, la petite station balnéaire est construite sur une pointe rocheuse, encadrée par deux descentes à la mer : l'embouchure du ruisseau de la Manchue au sud et le Cran du Noirda au nord. L'origine de cet ancien village de pêcheurs remonte au moyen âge. Au sud, le village est bordé par la Garenne de la Manchue couverte d'oyats et de fourrés à argousiers battus par les vents. Au delà de l'embouchure de la Manchue, une haute digue couronnée d'un chemin de ronde cerne le village. Au pied de ce front de mer, s'étale un large platier rocheux. Un escalier de pierre permet de regagner le village où se resserrent d'anciennes maisons de pêcheurs





     


    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique