• Région Haut de France
    Département de l'Oise
    Préfecture:Beauvais
    Sous-préfecture:Compiègne ,Creil ,Senlis,Clermont ,Sarcelles et Montdidier
    Les Pays de l'Oise
    Villages des Pays Noyonnais, Clermontois et Valois - Oise
    Le Pays Clermontois est une région de grandes cultures et étend au nord son paysage dénudé typique du plateau picard. Le Pays Noyonnais couvre un modeste territoire au nord est du département et est occupé en majeure partie par la forêt. Le Valois au sud quant à lui, s'établit sur un plateau de calcaire grossier, délimité par les vallées de l'Oise, l'Automne et l'Ourcq.
    L'ensemble forme un vaste territoire dont le patrimoine a subi de forts dommages pendant la première guerre mondiale.

    Villages des Pays Noyonnais, Clermontois et Valois - Oise 1

    St Jean aux Bois (Photo Herman Oosterlynck) : ce village est situé en plein cœur de la forêt. Il a un charme incontestable et ses vieux murs semblent vouloir nous raconter leur histoire. Implanté dans une clairière de la forêt, ce beau village a pour origine l'abbaye bénédictine fondé en 1152 par la reine Adélaïde, veuve de Louis VI le Gros. Les habitations sont aujourd'hui en partie regroupées dans l'enceinte de l'ancienne abbaye supprimée à la Révolution. En subsiste la magnifique abbatiale du XIIIe siècle, d'une grande simplicité de lignes. Elle conserve encore de beaux vitraux en grisaille de la même époque. Dans le forêt toute voisine, le vieux chêne aurait près de 750 ans.

    $$$$$$$$$$$$$$$$

    Béhéricourt : ce bourg du Noyonnais s'enorgueillit de son patrimoine rural exceptionnel avec ses deux châteaux, de belles maisons de maîtres et un site verdoyant très agréable. Le château actuel a succédé à un château féodal bâti au XIIe siècle par les seigneurs de Noyon. De cette première construction subsistent une partie des sous-sols dotés de magnifiques clés de voûte, ainsi que la grande porte fortifiée s'élevant au coeur du bourg. A côté se dresse l'église St Martin du XIIe siècle et son clocher édifié en 1840. Dominé par une colline boisée, le village est axé sur deux longues rues sinueuses que prolongent quelques rues secondaires. Tantôt en brique, tantôt en pierre de taille, les fermes datent pour certaines des XVIIe-XVIIIe siècles. Enfin au sud du bourg, le château de l'Orangeraie des XVIIe-XVIIIe siècles dresse sa noble façade en brique et en pierre au coeur d'un vaste parc clos de murs.


     


    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique