• Région centre
    Département de la loire
    Préfecture Saint - Étienne
    Sous-préfecture Roanne et Montbrison
    Pays du Forez
    A la pointe du jour, au soleil levant, leur formes généreuses se dessinent au fond de la plaine, les Monts du Forez. Un massif pur et encore sauvage, d'une beauté exceptionnelle au royaume de la forêt, des hauts plateaux et de la bruyère.Plus bas, le paysage se modifie, avec sur le flanc des collines, des villages épars, gardiens de quelques unes de ces nombreuses richesses de leur passé, enfin la plaine et ses étangs couvrant une surface importante.

    pays du forez 5

    Usson en Forez : dans ce village particulièrement agréable et accueillant, on y apprécie son plan d'eau au caractère sauvage. Un musée rural, l'écomusée des Monts du Forez, représente la vie quotidienne au début du siècle. Toute la culture forézienne y est représentée : une ferme du début du siècle, complètement reconstituée avec des animaux vivants, des objets usuels et un bâtiment entièrement consacré aux vieilles calèches en parfaites état.
    $$$$$$$$$$$$$$$$

    Champdieu (Photo Emile Taillefer) : à l'écart des grandes routes, le principal attrait de ce village forézien est sans aucun doute le prieuré bénédictin et son église, ensemble fortifié du XIe et XIIe siècles, d'un style typiquement roman. Sous le choeur s'étend une crypte de la fin du XIe siècle, remarquable surtout pour sa partie centrale divisée en trois nefs par des colonnettes à chapiteaux sculptés. A noter que vers 1750, une statue d'enfant allongé dans son berceau y fut installé, appelé "l'enfant du pays". Le village appartient aux villages de caractère de Loire.
    $$$$$$$$$$$$$$$$

    Châtelus : il s'agit d'un petit village de caractère qui invite à la promenade et à la curiosité. A l'entrée du village une entrée de tilleuls remarquables mène au château. Un donjon de forme heptagonale constitue tout ce qu'il reste du château médiéval mentionné des Comtes du Forez. Le donjon, en partie conservé, se présente aujourd'hui comme une tour à sept pans percée par de nombreuses meurtrières, haute de quatre étages qui communiquent grâce à un escalier à vis placé dans un des angles de la tour. L'église voit ses origines remonter au XIIe siècle : elle comporte trois cloches dont l'une date de 1537. Adossée au mur face à l'entrée actuelle du château, au carrefour des voies d'accès au village, la fontaine, en forme de porte monumentale, est ornée d'une coquille Saint-Jacques sculptée, vestige du château.



     


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique