• Région Auvergne
    Département du Cantal
    Préfecture :Aurillac
    Sous préfecture :Saint Flour et Mauriac
    Villages des Monts du Cantal
    Les Monts du Cantal regroupent quatre petits pays occupant le centre nord du département du Cantal.
    Au sein du Parc des Volcans, les Pays de Murat et de Gentiane détiennent la majeure partie des volcans dans un relief très vallonné. Les Pays de Sumène Artense et du Cézallier offrent une nature généreuse et un patrimoine fourni.

    Villages des Monts du Cantal 1

    Murat est située au pied des contreforts orientaux des monts du Cantal, dans la vallée de l'Alagnon, qui était le principal lieu de passage au travers du Massif central. Elle est entourée par trois rochers basaltiques qui sont les vestiges d'anciennes cheminées volcaniques : le rocher de Bredons, où se trouve un prieuré, le rocher de Bonnevie, où se trouve la statue de Notre-Dame de la Haute-Auvergne et le rocher de Chastel. Un marché a lieu chaque vendredi matin
     $$$$$$$$$$$$$$$

    Murat, la ville aux trois rochers
    Trois rochers basaltiques découpent l'horizon : le rocher de Chastel-Murat, le rocher de Bredons avec son prieuré du XIème siècle et le rocher de Bonnevie.
    Au sommet du Rocher de Bonnevie, dominant la ville de quelques 140 mètres, la statue en fonte de Notre-Dame de Haute-Auvergne, haute de 14 mètres avec son piédestal, se dresse à l'emplacement même de l'ancien château des Vicomtes de Murat.
    La région de Murat, au cœur du Parc Régional des Volcans d’Auvergne, offre d’incroyables richesses naturelles : site de migration d’oiseaux, forêts domaniales, tourbières, lacs et rivières, vallées glaciaires à découvrir au sommet du Puy Mary (1787 m).
    La station de montagne du Lioran invite à la pratique de sports " passion " en toute saison.
    Situé dans la vallée de l'Alagnon à 920 mètres d'altitude, Murat, carrefour de la Haute-Auvergne, a la particularité d'avoir une église dont le clocher, de forme ogivale, est unique dans le Cantal.
    Coiffé de ses toits de lauze, paré de ses anciennes demeures au riche passé historique, ses ruelles étroites et escarpées, ses tourelles... Murat constitue, par sa situation géographique centrale, une porte naturelle vers les grands espaces cantaliens.
    $$$$$$$$$$$$$$$

    L'origine de Murat est inconnue. La première mention historique remonte à 270 ap. J.-C. : son nom est indiqué dans les prédications de saint Mamet, venu apporter les « lumières de l'évangile » dans la région. Il n'existe pas d'autre témoignage jusqu'en 1008. A cette date un document indique que Murat est une vicomté puissante, avec un château établi depuis longtemps. La ville est alors une place fortifiée. En 1283, elle est dénommée dans un traité « Castrum apud castrum de Murat », c'est-à-dire « forteresse appuyée au château de Murat. Un document indique qu'en 1044, Henri le Noir, le roi de Germanie, aurait assiégé le château mais ce fait est peu vraisemblable.
    $$$$$$$$$$$$$

    Cheylade (Photo sur http://commons.wikimedia.org) : petit joyau de la vallée sous le Puy Mary, la cité possède une très originale église romane du XIe siècle remaniée au XVe siècle, au plafond de bois polychrome : celle-ci d'ailleurs donne une impression de force et de solidité due aux lourds piliers qui séparent la nef et les bas cotés.
    $$$$$$$$$$$$$$$$$

    Dienne (Photo Fabien sur http://commons.wikimedia.org) : dominé par le rocher de Laqueille où trônait un temple gallo romain dédié à Diane, blotti au creux d'une vallée en auge, le village typique cache de vieilles maisons rurales, à linteaux sculptées, entourant l'église romane du XIIe siècle. A découvrir également dans cette bourgade classée village remarquable d'Auvergne, le château de la Cheyrelle avec ses décors intérieurs et des prismes basaltiques dressés permettant de traverser le plateau du Limon.

     


    37 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique