• Région de Franche Comté
    Département de Haute Saône
    Préfecture: Vesoul
    Sous préfecture: Lure
    Pays de Vesoul
    Le département de Haute Saône occupant la partie nord de la région Franche Comté est divisé en trois micro pays. Pour découvrir les cités de charme de ses régions, choisissez un des pays
    La région Grayloise, ultime développement septentrional du fossé bressan, déploie ses vallonnements dans les argiles, marnes et placages siliceux épandus par la Saône, favorables aux surfaces forestières.
    Entrecoupée en son milieu par la Saône, la région est cependant limitée au sud par la rivière l'Ognon. La navigabilité de la Saône a enrichi cette région si bien que les richesses s'admirent encore aujourd'hui au gré des balades.

    pays de Vesoul "fin"

    Dampvalley lès Colombe : la bourgade ne compte pas dans son patrimoine d’imposants ou anciens monuments puisque le village a été détruit au XVIIe siècle dans sa quasi-totalité. Mais toutefois deux édifices se font particulièrement remarquer : l’église, reconstruite au XVIIIe siècle et la Madone, édifiée en 1856 en aplomb du village, en souvenir de l’épidémie du choléra qui épargna les habitants. Etant traversée par la Colombine, la commune offre à qui veut en profiter de merveilleux espaces de verdure au bord de l’eau.

    Église

    Montbozon : la bourgade est connue pour sa spécialité pâtissière locale, les fameux "biscuits de Montbozon", des petits gâteaux parfumés à la fleur d'oranger. Mais le lieu est aussi pittoresque car le village fait parti des petites cités comtoises de caractère : plusieurs maisons anciennes sont encore visibles dans le village, dont l'ancienne maison Rousselot inscrite aux monuments historiques. On peut également voir un château reconstruit à la fin du XVIIe siècle. A son pied se trouve une très belle fontaine du début du XIXe siècle, composée d'une source sous pavillon jaillissant et d'un cygne élégant. L'église de la Nativité de Notre Dame abrite un sanctuaire gothique du XVe siècle. L'église elle-même a été reconstruite en partie au XVIIIe siècle.



     


    43 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique