• Région de Franche Comté
    Département de Haute Saône
    Préfecture: Vesoul
    Sous préfecture: Lure
    Pays de Gray
    Le département de Haute Saône occupant la partie nord de la région Franche Comté est divisé en trois micro pays. Pour découvrir les cités de charme de ses régions, choisissez un des pays
    La région Grayloise, ultime développement septentrional du fossé bressan, déploie ses vallonnements dans les argiles, marnes et placages siliceux épandus par la Saône, favorables aux surfaces forestières.
    Entrecoupée en son milieu par la Saône, la région est cependant limitée au sud par la rivière l'Ognon. La navigabilité de la Saône a enrichi cette région si bien que les richesses s'admirent encore aujourd'hui au gré des balades.

    pays de Gray 1


    Pesmes (Photo Emile Taillefer) : perchée au dessus de la vallée de l'Ognon, cette petite cité classé parmi les plus beaux villages de France a conservé tout son charme en dépit d'un passé tumultueux. Tour à tour pillé, incendié et ravagé par la peste, Pesmes s'est toujours relevé de ses épreuves et offre aujourd'hui le serein spectacle de ses vestiges, disséminés au fil de ses rues étroites et fleuries : ancienne porte fortifié, nobles demeures du XVIe siècle et imposant château de 1519. L'église du XIIe siècle est couronnée d'un toit en tuiles vernissés. La promenade qui longe les remparts du château et qu'illumine chaque été un splendide son et lumière, offre un superbe panorama sur la vallée de l'Ognon et sur les contreforts bleutés du Jura.

    Ray s/Saône (Photo Commune de Ray s/Saône) : le village appartenant aux petites cités comtoises de caractère, s'étend le long de la vallée de la Saône au pied de la butte sur laquelle se dresse fièrement le château. Celui-ci ainsi que l'église du XIIIe siècle, le lavoir, les différents calvaires sont autant de buts de promenade et de visite. L'ancien château féodal avait été restauré jadis par le duc d'Athènes. Il comprenait alors 14 tours et occupait cinq hectares. Au centre, face à la Saône, un donjon imposant était construit sur un puits très profond qui existe encore aujourd'hui. Au XIVe siècle, le village lui-même avait du être fortifié. Presque complètement détruit durant la guerre de trente ans, le château a été reconstruit sous sa forme actuelle au XVIIe siècle.

    rayonne par son château-musée. La commune classée au rang des petites cités comtoises de caractère ouvre aussi de nombreuses perspectives sur l’église, la vallée du Salon ou sur des ruelles encore pavées. L’enfilade des places et des fontaines, l’ancien tracé des remparts, la pChamplitte (Photo Sébastien Bacq) : au milieu d’un vignoble et de pelouses sèches, ce village résence de couvents et le rythme des maisons sur caves créent une ambiance particulière. A la St Vincent, la convivialité des villageois s’exprime pleinement et le vin coule à flots. Dans ce village, il y a beaucoup de choses à voir : le musée de la vigne et des pressoirs, la place des halles, les couvents des Capucins et des Augustins, l’église et ses statues, la tour des Annonciades, etc ...



     


    46 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique