• Vichy
    Église Saint-Pierre
    L'orgue
    En 1986, le facteur Bernard Aubertin est chargé de construire un orgue neuf en remplacement de l'orgue Merklin datant de 1943. Inauguré les 5 et 6 janvier 1991 par Michel Chapuis, Gaston Litaize et François-Henri Houbard, l’orgue est placé en balustrade, avec des plans sonores alignés et superposés : le Positif, suspendu dans l’espace, flanqué de deux tourelles de pédale, est surmonté du Grand Orgue. La console est placée « en fenêtre » dans le buffet du Grand-Orgue.
        D’abondantes sculptures, réalisées par Serge Bisson, font référence à l’histoire locale : saumons de l’Allier, aigles napoléoniennes et motifs végétaux. Les matériaux utilisés, chêne pour les buffets et les sommiers, étain, étoffe et épicéa pour la tuyauterie sont de première qualité, tout comme le buis et l’ébène des claviers et les diverses essences d’arbres fruitiers pour les pommeaux des tirants de jeux. La mécanique, très directe et légère, permet un toucher tout en nuances. En accord avec l’œil, l’oreille distingue clairement les plans sonores : grand orgue aux fondamentales puissantes, positif brillant, récit à la présence profonde et pédale ample, charpentée.
        La composition écrite d’un instrument ne peut donner l’idée de son caractère; le style de celui-ci est « relativement inclassable, dans la mouvance Europe Moyenne » ainsi que le situe Bernard Aubertin, l’orgue est très marqué de la personnalité de son facteur.
        Au musicien attentif, les multiples mélanges possibles offrent une palette sonore insoupçonnée, d’une richesse inouïe. C’est pourquoi les musiques de Buxtehude, de J. S. Bach, mais aussi des Sweelinck, Cabezon, Bruna se trouvent aussi bien restituées ici que celle des Mendelssohn, Brahms, et virtuellement, de certaines compositions contemporaines lorsque les tonalités sont compatibles avec le tempérament de l’instrument (Kirnberger III).

    http://www.imagerun.info/img171/17vhg3jq1px7a1nd.gif

    http://i44.tinypic.com/21niejp.jpg

    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    http://i41.tinypic.com/n2mj9y.jpg

    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    http://i42.tinypic.com/rwruza.jpg

    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    http://i41.tinypic.com/j8kz08.jpg

    Église Saint-Pierre
    L'orgue

        En 1986, le facteur Bernard Aubertin est chargé de construire un orgue neuf en remplacement de l'orgue Merklin datant de 1943. Inauguré les 5 et 6 janvier 1991 par Michel Chapuis, Gaston Litaize et François-Henri Houbard, l’orgue est placé en balustrade, avec des plans sonores alignés et superposés : le Positif, suspendu dans l’espace, flanqué de deux tourelles de pédale, est surmonté du Grand Orgue. La console est placée « en fenêtre » dans le buffet du Grand-Orgue.
        D’abondantes sculptures, réalisées par Serge Bisson, font référence à l’histoire locale : saumons de l’Allier, aigles napoléoniennes et motifs végétaux. Les matériaux utilisés, chêne pour les buffets et les sommiers, étain, étoffe et épicéa pour la tuyauterie sont de première qualité, tout comme le buis et l’ébène des claviers et les diverses essences d’arbres fruitiers pour les pommeaux des tirants de jeux. La mécanique, très directe et légère, permet un toucher tout en nuances. En accord avec l’œil, l’oreille distingue clairement les plans sonores : grand orgue aux fondamentales puissantes, positif brillant, récit à la présence profonde et pédale ample, charpentée.
        La composition écrite d’un instrument ne peut donner l’idée de son caractère; le style de celui-ci est « relativement inclassable, dans la mouvance Europe Moyenne » ainsi que le situe Bernard Aubertin, l’orgue est très marqué de la personnalité de son facteur.
        Au musicien attentif, les multiples mélanges possibles offrent une palette sonore insoupçonnée, d’une richesse inouïe. C’est pourquoi les musiques de Buxtehude, de J. S. Bach, mais aussi des Sweelinck, Cabezon, Bruna se trouvent aussi bien restituées ici que celle des Mendelssohn, Brahms, et virtuellement, de certaines compositions contemporaines lorsque les tonalités sont compatibles avec le tempérament de l’instrument (Kirnberger III).
    http://www.imagerun.info/img145/f8dl4alr81ih9tid.png


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique