• Région Franche Comté
    Département du Doubs
    Préfecture:Besançon
    Sous préfecture:Montbéliard et Pontarlier
    Le Haut Doubs
    Situés en Franche Comté, en plein cœur du massif du Jura et à deux pas de la frontière Suisse, le Haut Doubs et sa capitale Pontarlier ont su développer une économie dynamique tout en préservant leur environnement.
    Réputée pour la qualité et la diversité de ses paysages, la montagne du Haut Doubs est à dimension humaine. Loin d'écraser le visiteur, elle lui donne l'envie d'en découvrir toujours plus sur elle et ses habitants.

    Haut Doubs 4

    Mouthe (Photo François Bonneville) : c'est un pays chaleureux, aux routes étroites et aux auberges sincères, agrémentée du troisième plus grand lac naturel de France, le lac de St Point. Ce bourg cumule plusieurs titres, entre autres celui d’accueillir, à proximité, les sources du Doubs, d’avoir la réputation du village le plus froid de France, avec, en hiver, de vertigineuses pointes vers les degrés négatifs. Il faut emprunter la belle route montagnarde dans la vallée du Cébriot.

    Montbenoît : situé dans le Haut Doubs, au cœur du Massif du Jura, le village de Montbenoît est un pays tranquille, reposant avec ses paysages exceptionnels, forêts de sapins et d’épicéas, combes, lapiez, dolines, et rivières. Les richesses architecturales sont nombreuses comme l'abbaye et les petits hameaux de montagne alentours avec fontaines et calvaires.

    Chapelle des Bois (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : ce village de montagne est situé à l’extrême sud du département dans le parc naturel du Haut Jura et est séparé de la Suisse par la forêt du Risoux. Ce lieu, presque complètement boisé, fut habité progressivement par des ramasseurs de poix et des chasseurs devenus par la suite défricheurs et bergers. L'église du village classé monument historique par la qualité de son architecture date des XVIIe et XVIIIe siècles. L'écomusée replonge le visiteur au coeur de la vie d'autrefois en faisant découvrir d'anciens métiers et d'anciennes coutumes.

    Toujours en semi-pause

     


    35 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires