• Région Auvergne
    Département du Puy de Dôme
    Préfecture Clermont-Ferrand
    Sous-préfecture Issoire et Riom
    Villages du Livradois Forez
    'est une succession de plateaux granitiques boisés, entaillés par une multitude de cours d'eau et séparés par la vallée de la Dore, affluent de l'Allier. Cette Auvergne que l'on dit "côté Soleil levant" est un trésor de savoir-faire et de traditions.
    Les villes coutelières et papetières agrémentent le paysage ; les jasseries des Hautes Chaumes sur les monts du Forez et les nombreux musées et châteaux jalonnent la Route des Métiers.

    Villages du Livradois Forez 3



    Viverols (Photo Emile Taillefer) : à l'extrême pointe sud est du Puy de Dôme, au cœur des monts du Forez, ce village est un bourg d'accueil équipé pour le tourisme et attentif à ses hôtes. C'est aussi un beau village, pétri d'histoire. Autour du château dont les tours datent du XIIIe siècle, de vielles maisons pittoresques s'alignent le long des ruelles pentues. La maison du Bailli, celle de l'intendant, le prieuré bénédictin du Xe siècle, le réfectoire des moines, ont gardé au fil des ans leur fière allure de magnifiques demeures.

    Chas (Photo Emile Taillefer) : c'est une de ces bourgades auvergnates qui ont su rester hors du temps. Disputant au blé sa prééminence, betteraves, maïs et tabac côtoient des productions originales et anciennes, telle que cette culture d'ail, probablement introduite au moyen âge par les gens d'église. On pénètre dans le village par une porte fortifiée surmontée d'une campanile en fer forgé. Sur place, une intéressante fontaine en lave de Volvic comprend un bassin octogonal ayant en son centre une colonne avec chapiteaux, portant une vasque circulaire à quatre griffons saillants.

    Montmorin (Photo et Texte Emile Taillefer) : au cœur de la "Toscane auvergnate", très haut perché sur sa motte, ce petit village attire le regard de très loin et force l'admiration dès que l'on s'approche de "La Vialle", au-dessous de la superbe église Ste Croix, St Austremoine, "suspendue" dans le ciel, et des vestiges incomparables du vieux château-fort datant du XIIe siècle. En poursuivant sur la route de Fayet le Château, le premier chemin rural sur la gauche permet d'avoir une vue d'ensemble sur la porte du château, surmontée de mâchicoulis, encadrée par deux tours parfaitement conservées. A l'intérieur de la forteresse, le corps de garde abrite une salle d'armes, un musée de l'outil et une salle consacrée aux arts et traditions populaires.

    Je vous souhaite un bon début de semaine
    Je tacherai de passer sur vos blog durant la semaine
    Bises à tous
    Janine



     


    39 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires